Semaine 52

On est le 24 décembre, il est 8h et comme chaque année je suis réveillée depuis un bon moment. Je tombe toujours du lit à cause de l’excitation de cuisiner pour le réveillon, de trouver une tenue, de boucler la valise. Mais cette année non, je suis tombée du lit à cause du lit trop vide. Il nous manque une petite boule de poils d’1.5 kg et c’est comme si l’appartement tout entier n’avait jamais été aussi vide.

Bowie a été emporté par une péritonite infectieuse en moins de 24h et on doit attendre une semaine des résultats de tests pour savoir si Johnny a, lui aussi, été contaminé par ce virus non traitable. Du coup cette année il n’y aura pas de ‘bilan de 2013′ parce que je ne pense qu’à ça et que je n’ai pas envie de réduire 2013 à ça, 2013 a eu ses pics parfaits. C’est juste cette semaine qui n’est pas facile. Du tout.

Bon allez, cheer up. Maintenant que je suis levée, autant commencer à cuisiner pour ce soir, boucler ma valise et trouver une tenue de Noël !

Bonnes fêtes à tous et un immense merci pour tous vos gentils mots sur twitter/instagram <3

Boire, manger (et boire encore) à Lisbonne

Avant d’ouvrir mon cartoville sur Bruges, il faudrait peut-être que je vous donne mes dernières bonnes adresses à Lisbonne (parce que bon y’a pas que le shopping dans la vie).

Commençons par les points positifs : le prix de la vie ! Allez-y buvez, mangez, c’est la fête du slip par rapport à la France ! Bon par contre – point nettement moins positif – c’est aussi la fête à l’huile d’olive. A la fin du week-end on n’en pouvait plus de manger des produits délicieux mais « gâchés » par des litres d’huile et de gras. MAIS c’est un détail que le vinho verde vous fera vite oublier <333

IMG_8953

TOP3 DES RESTAURANTS :

Chapito (Costa do Castelo, 7)
Moitié resto moitié école de cirque, avec ses étages pour manger avec la plus belle vue de Lisbonne et ses terrasses joliment décorées, c’est vraiment le repas que j’ai préféré (pas d’huile en vue woo!) ! Bon vous allez dire que tout ça c’est à cause de leur carte de cocktails, mais non vous êtes juste des mauvaises langues.

Ponto Final (Rua Ginjal, 72)
Le restaurant du bout du monde. On a pris le bateau, on a longé les docks et des squats pendant 1km en priant pour ne pas se faire attaquer par des rats ou des mouettes affamées avant d’enfin en voir le bout : le Ponto Final tout au bout du bout des quais ! La vue est parfaite, le cadre hyper romantique et la carte très copieuse. Bon c’était plus cher qu’ailleurs mais hé on paye le lieu magique. Gaffe au vin par contre, au retour il faut re-longer les quais sans partir à l’eau…

A Morgadinha de Alfama (Rua da Regueira, 37)
Des restaurants traditionnels vous en croiserez des dizaines sûrement aussi bons les uns que les autres, et nous c’est celui-là auquel on s’est arrêtés par hasard et qui nous a régalés. On a tout goûté sur la carte je crois, conseillés par la patronne adorable qui parlé limite mieux français que moi. En résumé c’était typique, très bon marché et le tout sur une terrasse immense et ensoleillée… que demander de mieux pour notre premier repas lisboète ?

IMG_9257

TOP 3 DES SORTIES :

Pensao Amor (Rua do Alecrim, 19)
Au milieu de la rue peinte entièrement en rose, un bar qui fait bar / sex shop / bibliotèque / cabinet de voyance. Avec une telle accroche, la déco ne pouvait être que folle et atypique… pari réussi sur toute la ligne, même si la tireuse de carte m’a bien menti. Remboursée ! Tsss. En gros c’est parfait pour boire un verre en début de soirée mais l’ambiance ne décolle pas vraiment.

Viking Bar (Rua Nova do Carvalho, 7)
Du coup on a décollé au Viking (note la transition de folie !). Je ne sais pas comment on s’est retrouvés là-dedans, sûrement parce qu’ils distribuaient des chapeaux d’halloween ? ou parce qu’ils passaient Rage Against the Machine à toute blinde ? Toujours est-il que d’après mes tickets de cb la bière y était beaucoup trop peu cher et que wow ça fait du bien d’écouter à nouveau le rock de notre adolescence.

Music Box (Rua Nova do Carvalho, 24)
C’était en face du Viking, il y avait la queue devant donc on s’est dit que ça serait forcément bien. On a raconté qu’on travaillé pour Vice France pour ne pas faire la queue et rentrer direct, je ne pense pas qu’ils nous aient cru un seul instant mais (pour l’effort, la blague ou la flemme ?) hop on était dedans avant même de s’en rendre compte. La musique était très cool, et les rencontres qu’on y a faites encore mieux !

tiny news

Ca y est, après des mois de bofbof j’ai à nouveau plein d’envies, d’idées et de pages de codes html ouvertes pour le blog. Alors je m’installe sur mon beau grand bureau motivée à mort avec pleins d’onglets ouverts.

Et puis ça se termine toujours comme ça au bout de 5 minutes.

fgfgf

C’est terrible.

Mais j’ai trouvé un truc, je leur file de la pâté juste avant d’allumer l’ordi ! Pas bête ! Bon par contre ça coûte cher et ils vont finir obèses et je vais perdre tous mes followers sur instagram. Mais ça me laisse juste assez de temps pour :

1. Télécharger la tiny Secret Christmas Tape de November Rigby.
2. Commander plein de livres sur les bons conseils d’Elixie pour m’occuper sur le chemin de Bruges à Noël entre la dinde et les gaufres.
3. Fouiller des forums sur Bruges et tomber sur une zinzin qui nous conseille de ne rater sous aucun prétexte une boutique australienne qui fait des didgéridoos. A Bruges.
4. Découvrir le TOP10 des Films 2013 de TessMag et pleurer un peu en découvrant que je n’en ai vu aucun. Ah ça pour Very Bad Trip 3, les Visiteurs 2, Max Pecas et The Canyons y avait du monde par contre. Un jour je me rattraperai – mais pas cette année.
5. En parlant de pleurer, comment font les auteurs de Grey’s Anatomy pour réussir à chaque fois à me retourner autant ? A CHAQUE FOIS ! Et je le vois venir gros comme une maison, JE LE SAIS, premières notes de Total Eclipse of the Heart par Jill Andrews je me suis dit ohla toi ma cocotte tu vas chouiner – BINGO. Ca m’énerve presque d’être aussi prévisible.

Ils ont fini leur pâté.

Adieu mains libres pour blogguer.

1 14 15 16 17 18 130